Des informations précieuses pour votre santé

 

 

Ce que mangent les gens en bonne Santé !

Peut-on manger ce que l'on veut et être en bonne santé ?

 

De moins en moins de monde le pensent...

 

 

Pour preuve les derniers scandales de lasagnes à la viande de cheval à la place du boeuf ou encore les aliments reconnus comme étant cancérigènes : sucre blanc, graisses saturés...

 

 

Des personnes guérissent de maladies graves comme la sclérose en plaques ou encore des maladies du colon

en changeant leur mode de vie, dont l'alimentation ?

 

 

(Les témoignages sont nombreux. Se référencer à de grands nutritionnistes : Dr Seignalet, Dr Kousmine, Dr Joyeux, Gerson).

 

 

Pas plus tard que cet été (2013), j'ai rencontré un ami qui avait la maladie de Crohn.

Depuis qu'il évite de manger du gluten (présent dans un grand nombre de céréales) et du lait de vache, ses intestins vont beaucoup mieux !

 

 

C'est la même chose pour une collègue de travail qui a une spondyloarthrite ankylosante. Sans gluten et sans lait, ces douleurs ont chutées spectaculairement.

 

 

Le monde est de plus en plus au courant de ce lien entre alimentation et santé. Du reste, Hippocrate ne disait il pas : " Que ton aliment soit ton médicament ? "

 

 

 

Il faut tout d'abord savoir que l'être-humain a un système digestif de Frugivore comme le grand singe !

 

 

Il n'est ni commun ou granivores (les oiseaux), ni aux carnivores et ni aux herbivores.

 

 

Le Grand Singe ne se nourrit que de fruits en abondance, de tiges vertes (salades, épinards), de racines (carottes, radis) et de quelques maigres protéines (noix, insectes)...

 

 

Ce sont des naturalistes, des passionnés du vivant qui ont fait ces observations.

 

 

Mais imaginons qu'ils n'existent pas et que la science ne dispose d'aucun appareil de mesure.

 

 

Qui peut m'expliquer comment Carl Lewis, végétarien, a pu être un champion de haut niveau ? 

Léonardo Di Caprio, un acteur ? De nombreux amis qui le sont depuis la naissance et se portent bien ?

 

 

Jusqu'à maintenant, personne...

 

 

* Saviez-vous également que de nombreuses études démontrent les effets négatifs sur notre corps de la chair animale ?

 

 

* Ou encore qu'Antony Robbns, un des plus grands coach en Développement Personnel au monde recommande de ne pas en manger...

 

 

Bien-sûr, pour de nombreuses personnes, la chair animale est un besoin, voire une addiction. Il n'y a pas de jugements à porter.

 

 

Mais il faut bien reconnaître que sa consommation a augmenté fortement, causant des dégats écologiques considérables

et humains (la santé), sans parler des animaux qui hurlent de douleur dans les abattoirs !

 

 

 

Vous vous rendrez un grand service en essayant de réduire puis supprimer la chaire animale...

 

 

Si c'est ce que vous vouliez faire depuis longtemps, écoutez vous. C'est en essayant que vous saurez. Pendant 21 jours environ, les résultats ne se feront pas attendre.

 

 

Il faut l'a remplacer par des oléagineux crus et biologiques : noix, noisettes, amandes...

Des algues (notamment la spiruline) , des champignons, de l'ortie, des graines de chanvre, du fromage et faiselle de brebis ou chêvre cru et bio. Des légumineuses germées, du jaune d'oeufs crus. Du seitan (simili de viande au blé) et du lupin si vous n'etes pas allergiques au gluten.

 

 

 

 

Les gens en bonne santé mangent beaucoup de fruits et légumes crus, sans produits de synthèses

(bio ou du paysan du coin de confiance) !

 

 

Eh oui, l'humain est essentiellement fruitarien sauf qu'en vivant dans des régions froides, il s'est mis à manger de la céréale (pour se réchauffer) et de la chair animale pour se donner de l'excitation fasse au dur labeur.

(Le café est un autre de ses excitants).

 

 

Il y a dans les fruits et les légumes pleins de vitamines, d'enzymes, de minéraux, d'oligo-éléments... nécessairent au métabolisme de nos cellules.

 

 

Si nous n'en mangeons pas, nous n'apportons pas à notre corps les nutriments dont il a besoin et par conséquent, il va commencer par puiser

dans ses réserves. Et quand il n'y a plus rien, apparaissent des maladies graves. Le corps est déminéralisé.

 

 

Lorsque l'on n'apporte pas, chaque jour, ce que le corps a besoin, on ne peut pas faire de la santé !

 

 

Du reste, de nombreuses études attestent aujourd'hui des vertus anti-cancer de tel et tel aliment : le curcuma, le citron, la pomme, le choux... Il s'agit bien ici de fruits, légumes, racines...

 

 

Jean Valnet, célèbre avant dans le domaine de la santé naturelle a écrit un livre : ' Se soigner par les fruits, les légumes et les céréales '. Dans ce livre, il raconte de nombreux ca traités grâce aux vertus de ces aliments.

 

 

Par exemple, il explique comment de la vitamine C contenue dans du citron a été bien plus efficace à des doses de cachets de vitamine C pour résoudre certaines affections.

 

 

Les vitamines ou n'importe quel élément nutritif, ne sont efficaces, dans de nombreux cas, qu'en présence de l'aliment complet et non pas isolé comme c'est le cas dans des cachets ! ...

 

 

Crus parce que la cuisson altère l'agencement des molécules ce qui les rend inapropriés pour notre corps.

 

 

L'énergie est dans le cru.

Du reste, toutes les espèces vivantes ne cuisent pas leur nourriture ! (Je pense tout de même qu'un peu de cuit à sa place).

 

 

 

 

Une nouvelle fois, c'est en essayant que vous saurez.

 

Ah, j'oubliais, les fruits crus sont à manger 30 minutes avant le repas ou 2-3 heures après, sauf si vous n'avez mangé que des crudités.

 

Je vous expliquerai dans un futur article pourquoi. Par contre, pour les fruits cuis, vous pouvez les manger en dessert. Car leur principe

actif ont été dissout et par conséquent, ils vont entrer en intéraction avec les autres aliments dans une moindre mesure.

 

 

 

Offrons à notre corps, le Meilleur !

 

 

Voilà, c'est un premier bon aperçu, qui si vous le mettez en pratique vous apportera déjà beaucoup !

 

 

Les informations données dans cet article ne sont pas à visée médicale ni thérapeutique.

 

 

 

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Sonia (lundi, 22. décembre 2014 16:07)

    très bon article! ^^
    Rien de mieux qu'une alimentation qui est en alignement avec ce que l'on croit. :)

  • Xavier (mercredi, 20. mai 2015 01:15)

    Merci Sonia de partager vos valeurs !

    Effectivement, manger est loin d'être un acte anodin !

  • emmeline (mardi, 09. mai 2017 11:35)

    Merci pour ce bon rappel ! J'ai une santé incroyable et de l'énergie depuis que j'ai arrêté la viande et les produits industrialisés. Je souhaite à tout le monde d'expérimenté. Je n'ai pas tout changé du jour au lendemain mais petit à petit, étape par étape ! Je conseille d'appliquer tous ces merveilleux conseils de Xavier !

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

 

 

Idées de recettes sur youtube

 

 

De bonnes graisses ?

Essentiel !

 

Notre corps en a besoin. Nos nerfs sont recouverts par une gaine de myéline qui est composé de graisses.

 

 

La membrane de nos cellules sont également composés de phospholipide.

 

 

Mais pas n'importe quelle graisse. En effet, nous voyons bien les pays industrialisés, mangeant une nourriture cuite, raffinée, sucrée, graissée se développer des cancers, des maladies cardio-vasculaires, de l'obésité...

 

 

 

Les mauvais graisses sont :

 

 

* Le lait de vache : Ce lait caillé ne convient pas à notre estomac. Sa protéine, la caséine est trop dure a casser par notre système digestif.

De plus à l'ère industrielle, il y a dedans des médicaments, des hormones de croissance... Molécules de synthèse inadaptées à notre corps, le faisant dysfonctionner. 

 

 

* Les huiles cuites ! : Toutes celles que l'on trouve dans la grande distribution en général. Sauf certaines qui sont biologiques.

 

 

* Le gras de la chair animal, la charcuterie.

 

 

* Les margarines industrielles (eh oui...). Trop chauffées !

 

 

 

Les " Good " graisses sont :

 

 

* Fromages, faiselle, fromage blanc au lait CRU, naturels de Brebis ou Chèvre.

Meilleure assimilation par l'organisme. A ne pas consommer en cas de maladie.

 

 

* Huile de première pression à froid et biologique : Olive, Colza, Caméline, Noix, Chanvre, Lin, Noix de Coco...

 

 

* Oléagineux : Noix, noisettes, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, noix de cajou... Non grillées, non salées ! Pas plus de 10 par jour

car ils sont très riches en nutriments et de qualité biologique ou du jardin :-)

 

 

 

 

 

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
  • Sebastien (samedi, 06. mai 2017 19:32)

    Merci, je ne pensais pas que les graisses étaient si importantes.

 

 

 

Recette " Maki à l'Avocat "

 

 

Sauver l'autre ?

Le Désir d'aider l'autre me paraît           légitime et sain.

 

  • Mais à quel moment j'aide ?
  • A quel moment je prends du pouvoir sur l'autre ?
  • A quel moment, je me fais pomper mes ressources ?

 

 

Autant d'idées sur lesquelles j'ai trouvé sage de méditer.

 

 

J'aime beaucoup aider l'autre, parce que je me dis : " Chouette ! Il va connaître des améliorations dans sa vie ! "

 

 

Moi-même, j'aime écouter les conseils et les témoignages d'experts dans leurs domaines puis en faire l'expérience.

 

 

 

 

Approfondissons ces 3 questions :

 

 

Quand est-ce que je pense aider l'autre ?

 

- Quand il le demande

 

- Quand l'aide visée a pour but l'Autonomie de la personne.

 

- Quand je l'aide à réaliser ses objectifs ou que je l'aide à les trouver par lui-même et non quand je lui trace les voies moi-même.

 

- Quand je témoigne de mon expérience, de mon succès et des connaissances qui ont permis aux autres de réussir SANS pour autant en faire une généralité, ni une recette à appliquer sans âme.

 

- Quand mon positionnement est clair, congruent (en accord avec mon âme) et assumé. Cela révèle davantage son positionnement.

 

- Quand je démontre mes valeurs et mes succès par les actes.

 

- Quand j'écoute sans juger, sans évaluer et sans dévaloriser.

 

- Quand je prends soin de voir si j'ai les ressources nécessaires pour l'aider et si cette aide fait l'objet d'un échange ou d'un don désintéressé.

 

 

 

A quel moment je prends le pouvoir sur l'autre ?

 

- Quand je prends trop de place dans la mise en place du programme de changement

 

- Quand je donne trop d'éléments et que je ne suis pas assez dans l'écoute

 

- Quand je simplifie trop les solutions que je vois sans prendre en compte suffisament l'autre et son histoire

 

- Quand je lui dis ce qu'il doit faire et que je le persuade que c'est la meilleure solution

 

- Quand je le dévalorise sur son approche

 

 

 

A quel moment je me fais pomper mes ressources ?

C'est-à-dire que je crois aider quelqu'un qui veut changer alors qu'il veut juste consommer !

 

- Lorsque la personne ne veut pas se prendre en charge. Elle demande de l'aide, elle boit, boit, mais ne veut pas apprendre à rechercher l'eau.

 

- Lorsque je suis content d'aider l'autre, cela me valorise mais l'aide apportée ne sert à rien puisque l'autre ne veut pas faire l'effort de se responsabiliser.

 

- Lorsque je ressens que je me fais pomper mon énergie, mon temps, mon argent et que je ne dis rien, par soi-disante gentillesse et politesse.

 

  Attention, il faut savoir que la Sympathie peut-être utilisée pour Manipuler quelqu'un. Donc, garde !

 

  L'enfer est pavé de bonnes intentions !

 

- Lorsque je ne sais pas mettre mes limites et que je ne les connais pas (au niveau de l'argent par exemple, ou encore de la quantité d'énergie).

 

 

 

Je crois qu'il faut rester naturel dans ses relations, sans oublier ses besoins et ses objectifs.

 

 

Le discernement est important même avec la famille, le partenaire, l'ami, l'associé !

 

 

Je crois que l'aide et le don sont des choses naturelles, comme respirer.

 

 

Je crois aussi qu'il faut rester en équilibre et ne pas s'oublier.

Il ne faut pas se déséquilibrer de trop pour aider quelqu'un !

 

 

 

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • nargisse (samedi, 26. avril 2014 18:20)

    Article très pertinent

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

 

 

 

 

Avez-vous un parent agé(e) dont vous vous occupez ?

 

En répondant à ce questionnaire, vous me permettez de répondre précisément à vos difficultés. Merci.

 

 

 

 

 

Science et                 Connaissance de Soi

Un livre vraiment très intéressant !

 

Vadim Zeland est un physicien quantique

qui a modélisé une méthode de Réalisation de Soi.

 

 

Avant toute chose, une citation d'Henry Salvador :

 

 

Quand on demande à Henry Salavador : Comment cela se fait qu'à votre age, vous riez tout le temps, que vous allez bien ?... Il répond :

 

 

" J'ai pleins d'amis qui sont foutus ou qui sont morts d'avoir accordé trop d'importance à des choses qui n'en valaient pas la peine ! ".

 

 

 

C'est une des Clés de Transurfing : Faire tomber l'Importance.

 

 

Il explique que le stress est généré lorsque nous accordons trop d'importance aux choses, que nous luttons trop pour elles : à nos peurs, nos manques, nos angoisses, nos craintes, nos attentes, nos désirs trop précis et trop tyranniques.

 

 

Il explique qu'il y a une Loi d'équilibrage, qui assure une certaine harmonie.

Autrement dit, lorsque nous forçons avec nos désirs, lorsque nous nous faisons trop de bile,

nous créons un Potentiel en excès : c'est-à-dire que nous attachons trop d'importance à un désir ou à une peur par exemple.

 

 

Et la Nature va se charger de rétablir l'équilibre en envoyant des forces d'équilibrages !

 

 

N'avez-vous jamais remarqué que lorsque nous voulons trop de quelquechose, nous obtenons le contraire ? Nous sommes en retard, nous nous battons contre le temps, et comme par hasard, le train s'arrête quekques minutes de plus etc... Les choses s'empirent.

 

 

Ou encore, nous avons peur qu'une situation nous arrive, nous faisons tout pour y echapper.

Et elle arrive quand même !

 

 

 

DONC, POUR FAIRE BAISSER SON STRESS ET LES ARRIVEES D'EVENEMENTS NEGATIFS :

 

 

Baissons l'Importance de Nos peurs et de Nos Attentes, Lâchons-prise, Respirons, Tout va bien se passer!

 

 

Oui, le Transurfing repose sur des données issues de la Physique Quantique.

 

 

Une des données les plus troublantes, validées scientifiquement, est celle-ci :

 

 

" La Dualité Onde-Corpuscule " : Les chercheurs du début du XXème siècle ont observé que dans l'infiniment petit, les électrons, les neutrons, les protons... se manifestent soit comme

 

* Corpuscule : Eléments ayant tous les attraits de la matière solide

 

OU

 

* Onde : Eléments ayant tous les attraits de la Vibration

 

 

Le monde est-il donc Matière ou Vibration, Energie ?

Sachant que la matière solide es constituée à 99,99 % de vide...

 

 

MAIS le plus troublant est la chose suivante :

 

 

L'électron, par exemple, va se comporter en fonction de l'attente du scientifique Observateur !

 

Si il s'attend à voir une Onde, il l'a verra. 

Si il s'attend à voir un Corpuscule, c'est ce qu'il verra aussi !

 

 

Vous rendez-vous compte de la portée de cette connaissance pour l'Etre-Humain ?

 

 

Cela voudrait dire que l'Humain aurait la capacité de solliciter plutôt telle ou telle version de la réalité ?

 

 

Je vais vous dire une chose : Prenez n'importe qu'elle livre de Développement personnel, n'importe quel programme de croissance de soi, n'importe quel enseignement d'ésotérisme et de spiritualité et dans quasiment 100 % des cas, vous apprendrez la connaissance suivante :

 

 

" L'Humain est capable de créer sa Réalité grâce à ses pensées,

ses désirs et ses actions ! "

 

 

Il y a, bien-sûr, dans cette connaissance, pleins de subtilité et de prudence à avoir.

 

 

Jésus ne dit-il pas :

 

Il sera fait selon ta foi !

Cherchez et vous trouverez !

Frappez et l'on vous ouvrira !

 

 

A cela j'ajouterai que ces connaissances doivent être utlisées avec un coeur pur, sinon, ce sera la tentation de la Manipulation et donc du Mal.

 

 

 

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

 

 

 

 

 

D'autres articles et posts sur les réseaux sociaux :-)